pixelvide
pixelvide pixelvide pixelvide
pixelvide pixelvide

Se connecter      
nav Administration nav Calendrier des manifestations nav Edilité - Urbanisme nav Enseignement et formation nav Informations nav Espace citoyen nav Sociétés nav Bourgeoisie nav Paroisse
pixelvide
nav Accueil
navnav Administration
navnav Calendrier des manifestations
navnav Edilité - Urbanisme
navnav Enseignement et formation
navnav Informations
navnav Histoire
navnav Démolition
navnav Alusuisse
navnav Déconstruction
navnav Crue du Rhône
navnav Plan du village
navnav Situation
navnav Vidéo
navnav Assurances
navnav Avis
navnav Inhumations
navnav Règlements
navnav Rhône 3
navnav Salles et couverts à louer
navnav Sirènes
navnav Triage du Vallon
navnav Carte journalière CFF
navnav Tir obligatoire 2017
navnav Espace citoyen
navnav Sociétés
navnav Bourgeoisie
navnav Paroisse

  Recherche :


Quoi de neuf ?


Merci à Marc-André Elsig pour sa magnifique collection de photos anciennes du village.

L'ancienne église Au début du siècle Des vergers... Construction de l'église en 1920 Les premières villas
lancienneeglise : 900x588 lancienvillage : 900x585 desvergers... : 900x583 constructiondeleglsieen1920 : 900x588 lespremieresvillas : 900x637

 

 

 

 

 
Nouvelle école un peu perdue... fresques disparues Tremblement de terre La grande Avenue
nouvelleecole : 900x581 ecoleperdue... : 900x578 fresquesdisparues : 900x635 tremblementdeterre : 900x619 lagrandeavenue : 900x574

 

 

 
Le 1er juin 1946 à 17:30, la voûte s'effondre!
 

 
Sous-Géronde Pas de pont ! L'usine   Une autre époque
sous-geronde : 900x576 pasdepont : 900x580 lusine : 900x573 etlacampagne.jpg : 900x650 vuedustand.jpg : 900x579

 

 

 

 

 
Les deux églises Grande Avenue arborisée Voûte de l'église effondrée    
lesdeuxeglises : 900x570 photojosi_total_800px.jpg : 800x495 voutedelegliseeffondree : 2046x1370    

 
Une belle avenue ombragée
Photo: Joseph Favre
 
Photo provenance Louise Zufferey
 
   

Les origines de Chippis se perdent dans la nuit des temps. En l'absence de documents, on est parfois réduit à formuler des hypothèses.

On peut affirmer, sans crainte de se tromper, que le territoire chippillard et les premiers colons qui l'ont défriché étaient intimement liés à Géronde, cette colline historique qui a connu les gens à l'age du bronze, les Celtes, puis les Romains.

En 515, Sigismond, roi de Burgondie, donna à l'abbaye de St-Maurice notre coin de terre dont le produit servait à compléter l'ordinaire des moines.

Le premier écrit qui nous parle de Chippis remonte en 1052. Il est fait mention, en effet, que le chapitre de Sion possédait un pré à Selpis. "Capelas selpis", c'est-à-dire la chapelle des gorges, est déjà citée en 1278.

La fondation de la commune date du 11 mars 1449. Elle découlait du besoin de s'entraider et de la nécessité de défendre les intérêts publics. La communauté va rapidement s'organiser. Les archives nous ont laissé un règlement daté de 1518 qui régit la vie des habitants. En 1533, le convent de Géronde confirme ces statuts, prouvant que notre village et le monastère ne constituaient qu'une entité.

Les réunions des communiers devaient fatalement se prolonger dans les profondeurs de quelques caves, car les documents laissent apparaître que les vignes prospéraient près de notre village à la fin du XIIIe siècle.

Très tôt, la jeune communauté fut en butte à bien des difficultés. Les rapports avec les communes voisines n'ont pas toujours été placés sous le signe de la fraternité. Forcés d'habiter un territoire exigu, les Chippillards se découvrent un brin philosophes, s'appuyant sur le grand principe qui veut que l'homme n'est heureux que lorsqu'il sait se contenter de peu.

Le Rhône et la Navizance, bien souvent, ont causé beaucoup de souci par leurs frasques dévastatrices. La Navizance, le 28 août 1834 sema la désolation dans notre village qui, à peine reconstruit, fut en grande partie détruit par l'incendie du 27 juillet 1853.

Assignés par le sort pour être les gardiens du carrefour de la "Voie royale" et du chemin d'Anniviers, les Chippillards ont toujours fait preuve d'une très grande hospitalité.

Réunie précédemment à Chalais sur le plan religieux, notre paroisse volera de ses propres ailes à partir de 1856.

La composition géologique diverse du sous-sol fit que les mines et les carrières furent nombreuses et acquirent une certaine renommée. Mais le tournant de la révolution industrielle fut pris en 1892. La fée électricité promena sa baguette magique dans le secteur et une concession sur l'utilisation des eaux de la Navizance fut accordée à ce moment-là.

Conscients qu'une économie strictement fermée ne pouvait que conduire à l'émigration en force, les bourgeois saisirent leur chance le 8 octobre 1905 en vendant environ trois hectares de terrain à l'A.I.A.G. La fabrication de l'aluminium occupera dorénavant bon nombre de nos villageois qui purent améliorer leur niveau de vie par un travail régulier et bien rémunéré.

La communauté paysanne devint la cité industrielle de l'aluminium dont les produits sont connus travers le monde entier.

 

Michel-André Zufferey

A lire: Michel-André Zufferey, Chippis - de la communauté paysanne au bourg industriel, 1982, Editions Monographic Sierre.

 

pixelvide

Se connecter